Des campagnes par SMS pour sensibiliser aux besoins en sang



sms-don-du-sang.jpeg


L’été est malheureusement une saison où les besoins de sang sont accrus, on se déplace beaucoup, on fait plus de sport que d’habitude et donc il y plus d’accidents que d’habitude.
L’Établissement Français du Sang possède 74 centres sur tout le territoire français et ils peuvent garder en mémoire les données des donneurs habituels (si ceux ci ont donné leur accord bien sûr). Dans certaines régions de France les donneurs potentiels de sang reçoivent en début d’été ou à la veille des grands déplacements un SMS comme celui-ci : « Nous aurons besoin de plaquettes dans les 15 jours à venir, seriez-vous disponible ? Merci de nous tenir au courant »
Un responsable du CRS explique que la gestion des dons du sang et de plaquettes est toujours compliquée au moment des vacances scolaires et pendant les grands Week-end du printemps. Le manque de sang et de plaquettes est chronique et il faut toujours plus de donneurs. Un carambolage sur l’autoroute peut épuiser rapidement les stocks des centres. Heureusement les donneurs répondent en général positivement aux SMS d’alerte, les centres ciblent les donneurs suivant les besoins du moment et envoient des SMS d’alerte personnalisés grâce à la fonction publipostage histoire de ne pas lasser les donneurs.


Les hommes ont toujours été fascinés par le sang et pendant longtemps la saignée était le remède universel, et c’est au 17° siècle qu’on découvre la circulation sanguine et qu’on pratique les premières transfusions à des humains. C'est en 1674 que Van Leeuwenhoeck met en évidence les globules rouges.
Au 18ème siècle il y a de nombreux travaux, mais pas d'avance conceptuelle. On continue les essais de transfusions de sang d’animal à l’homme sans succès. Personne ne pense à des transfusions entre hommes. Au 19°siècle c’est le début des premières transfusions entre humains, on ne sait pas encore comment faire pour que le sang ne coagule pas et on met au point des appareils de transfusion sophistiqués.
En 1900 on découvre le groupe sanguin ABO et on décrit les premiers risques de transmission de pathologies lors de transfusions. Pendant les deux guerres mondiales et pendant l’entre-deux guerres on découvre l’anticoagulation et la conservation du sang en particulier grâce à l’apparition des matières plastiques.
Depuis les années 50 de grands progrès ont été réalisés comme par exemple l’identification des groupes sanguins, comme les techniques de prélèvements, on a aussi amélioré la sécurité des transfusions sanguines en évitant la transmission de pathologies grâce à la préparation des PSL (Produits Sanguins Labiles). Les PSL sont des produits thérapeutiques issus des dons de sang, ce sont les concentrés de globules rouges (CGR), les concentrés de plaquettes et les plasmas frais congelés. Les PSL Ne sont délivrés et préparés que par le laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies (LFB) et sont des médicaments dérivés du sang distribués par les pharmacies d'officine ou les pharmacies hospitalières.
Rappelons que le don de sang est volontaire, bénévole et gratuit, ce sang sera conservé dans une Banque du sang afin de transfuser un ou des malades.
Le don du sang est encadré par la loi de façon stricte.