Besoin d’un alibi ? On vous envoie un SMS !



sms-alibi.jpg


Votre réunion de travail dure bien plus longtemps que prévu, le cours vous endort, un rendez vous secret et bien plus intéressant vous attend comment faire pour vous échapper ? Il existe une application qui vous permet de recevoir le faux SMS ou le faux appel qui vous libérera. Comment ça marche ?
Entrez votre numéro de mobile
Choisissez l’heure à laquelle vous voulez être libéré(e)
Rédigez le texte du SMS que vous voulez recevoir ou l’heure où vous voulez recevoir un coup de fil.
Et c’est parti !


Petit exemple :
Le repas entre copines tourne au vinaigre car l’une ne va pas bien et s’épanche dans votre giron, vous vous sentez plutôt bien et vous n’avez qu’à appuyer sur le SMS choisi et hop ! Un SMS de votre chef qui vous demande de revenir au bureau en urgence et vous voilà libre de filer. Le SMS envoyé est bien sûr totalement bidon mais votre amie ne le sait pas, bien sûr !
Autre exemple : vous exercez un métier qui exige de vous que vous assumiez des soirées de garde et vous êtes à un dîner pour le moins barbant, de nouveau rien de plus facile que de recevoir un SMS vous demandant de revenir à votre poste, ni vu ni connu vous pouvez partir tranquillement.


Par exemple À l’heure que vous avez programmée votre téléphone vibre, le nom bidon s’inscrit sur l’écran de votre mobile et le SMS suit « rentre vite réunion d’urgence le patron veut voir tout le monde ». Cette application est drôle, utile certainement et immorale peut être. Mais elle vous permet d’éviter les repas de famille barbants, les réunions de travail interminables et surtout elle vous permet de rejoindre paisiblement votre amant ou votre maîtresse en toute tranquillité.


Des études très sérieuses ont cherché à savoir pourquoi les Français avait besoin d’un alibi, hé bien la principale raison c’est qu’ils (elles) veulent pouvoir rejoindre leur amant et/ou leur maîtresse tranquillement. Cette réponse arrive bien devant les obligations professionnelles ou le traditionnel repas du dimanche chez belle maman.
Ces études ont aussi montré que les amants se trouvent dans le cercle d’amis (39 %) et ensuite dans l’ambiance professionnelle (21 %) et enfin seulement 16 % sur Internet.
39 % de femmes et 41 % d’hommes disent avoir déjà trompé leur partenaire, c’est bizarre les chiffres ne concordent pas. 26 % disent ne l’avoir trompé que de façon occasionnelle, 10 % avoue avoir eu une aventure sur le long terme alors que 5 % disent avoir des aventures en série.
La majorité des infidèles a pourtant mauvaise conscience : 80 % d'entre eux se sentent mal vis-à-vis de leur conjoint après avoir eu une liaison avec quelqu'un d'autre. 2 % pardonnerait un écart d’une nuit alors qu’ils seraient bien moins conciliants lors d’une aventure durable.
Hé oui nos bons vieux SMS participent de la vie parallèle des Français.