La sécurité routière s'attaque à l'envoi de SMS au volant



sms-au-volant.jpg


Nous le savons tous l'envoi de SMS au volant est interdit et dangereux. Et pourtant, en France 58% des conducteurs avouent utiliser leur portable au volant et ce pourcentage est encore plus élevé chez les moins de 25 ans. 31 % disent lire sur le moment le mail ou le SMS reçu. L’étude réalisée par le Virginia Tech Transportation Institute est formelle : composer un SMS au volant multiplie le risque d’accident par 23.


Les chargés de la Sécurité routière rivalisent de créativité pour sensibiliser les conducteurs à ce risque. Une campagne belge a le mérite de l'inventivité, dans un clip on voit un professeur d'auto école qui demande à ses élèves de conduire au milieu d'obstacles et de rédiger en mème temps un SMS sous sa dictée. Il prétend que "chacun doit savoir utiliser son portable en conduisant". On finit par éclater de rire devant l'air déconfit du jeune apprenti qui dit "Je ne sais pas faire les deux, quoi"… Au Québec, la Société de l’assurance automobile propose une campagne tout aussi décalée, qui pointe l’accélération permanente de nos sociétés.
Une excellente campagne de prévention contre les SMS au volant a été réalisée par la sécurité routière Irlandaise en mode GTA. Une réalisation impressionnante qui montre bien qu’on peut être un excellent conducteur et se faire exploser par un camion parce qu’on écrit un SMS au volant. Une statistique très simple écrire un SMS pendant que vous conduisez votre véhicule multiplie par 4e par 4 le risque d’accident.


Depuis l’été dernier la sécurité routière française diffuse un spot choc et choquant pour prévenir les conducteurs contre les dangers de l’envoi de SMS au volant.
Dans ce spot on voit un monsieur qui roule paisiblement en ville, il entend la notification d’arrivée d’un SMS sur son portable, il le lit, détourne les yeux de la route et percute mortellement une jeune fille qui traversait la route. Les images sont fortes et ne peuvent pas laisser indifférent. Il faut savoir que la sécurité routière s’est vraiment inquiétée du nombre de personnes jouant à Pokémon Go en conduisant. La sécurité routière avait même demandé aux concepteurs du jeu de mettre en place un système qui bloque le jeu quand le joueur est en train de conduire, ils leur ont aussi demandé que les personnages virtuels ne soient plus présents dans les rues pour que tous les joueurs soient plus en sécurité.
La Sécurité routière a lancé l'an dernier une application "Mode conduite"qui permet de bloquer la réception d'appels et de SMS. Dès que vous l’activez l'application se charge de répondre à tous vos appels et à vos SMS. Elle répond en envoyant un SMS à vos interlocuteurs pour leur signaler que que vous conduisez et que vous ne pouvez pas leur répondre.


Enfin, au Royaume-Uni, pour sensibiliser au même risque, on fait dans l’hyper-réalisme. Cela fait froid dans le dos! Et dernièrement la Belgique a mis en ligne une campagne choc intitulée "Quels seraient vos derniers mots..."où on découvre un homme grièvement accidenté qui dit à son sauveteur « dites à ma femme de sortir le poulet du four, j’arrive ! »


En guise de conclusion la créativité belge semble être sans limite...