Des SMS pour gagner du temps et mieux s’organiser

Société : Les Ambulances Saint Jean



sms-ambulances.jpg


Les Ambulances Saint Jean ont leur siège en Aquitaine dans la proche banlieue de Pau, ils emploient une cinquantaine de personnes dont des administratifs, des chauffeurs et des ambulanciers. Les Ambulances Saint Jean possèdent une vingtaine de véhicules. Le patron envoie chaque jour en milieu d’après-midi à ses employés un SMS contenant le planning de leur journée. Le planning général est affiché dans l’entrée de l’entreprise. Les envois groupés de SMS leur permettent de gagner du temps et ainsi de mieux s’organiser. Chaque chauffeur a son smartphone en permanence sur lui et s’il y a un changement de dernière minute l’envoi d’un SMS permet de le communiquer rapidement à l’employé concerné. Cela fonctionne aussi dans l’autre sens c’est à dire que si un chauffeur a un problème il le communique par SMS rapidement à l’entreprise.
Mais comment faisait le patron avant de contacter les services d’HEXA SMS ? Il s’armait de son téléphone vers 15h30 et envoyait un SMS à chaque employé avec son planning du lendemain, que de temps perdu ! Il dit que la plateforme d’HEXA SMS lui permet de s’organiser de façon fiable et il trouve nos tarifs compétitifs. L’usage que fait le patron des Ambulances Saint Jean de nos services est un bel exemple d’usage non commercial de nos SMS.


Mais en quoi consiste le métier d’ambulancier ?


Un peu d’histoire, c’est un chirurgien militaire de Napoléon Bonaparte nommé Jean Dominique Larrey qui l’a inventé. Jean Dominique Larrey s’est confronté rapidement au rapatriement des blessés depuis le champ de bataille vers les hôpitaux de campagne éloignés du front. A cette époque-là la majorité des blessures étaient dues à l’usage des épées, des baïonnettes et à des explosions, il y avait de nombreux morts et les amputés étaient légion. Jean Dominique Larrey a mis au point un chariot recouvert par une bâche, ce chariot est tiré par quatre chevaux et on met les brancards à l’arrière en les faisant coulisser sur des cylindres pour éviter au maximum la douleur aux patients.
Bien sûr les ambulances ont évolué mais le concept fondamental reste le même. On nomme les premiers ambulanciers « les despotats » qui sont à la fois militaires et secouristes, ils vont à pied récupérer les blessés avec un brancard pliant. C’est un chirurgien le Dr Percy qui inventa, quant à lui, une ambulance équestre. C’est en 1880 qu’apparaissent les premières ambulances urbaines, elles seront utilisées en masse à Paris lors de l’épidémie de variole de 1882.
On connaît bien l’évolution jusqu’à aujourd’hui, le métier peut être pratiqué par celui ou celle qui détient un Certificat de Capacité d’Ambulancier (CCA mis en place en 1941 et depuis 1971, les agréments sont obligatoires, en 1986 l’aide médicale d’urgence (AMU) prend forme suivie du CODAMUPS. La première décennie des années 2000 offre deux grandes avancées, en 2007 le Diplôme d’État Ambulancier est entériné par les instances gouvernementales et en 2010 les Auxiliaires Ambulanciers doivent être attestés par l’AFGSU 2.


Et les ambulanciers remplissent au quotidien la mission définie par Jean Dominique Larrey :« secourir tout le monde sans distinction de provenance » .