Comment cibler au mieux les 18-25 ans par SMS



sms-marketing-18-25-ans.jpg


On aurait pu penser que les 18–25 ans étaient des consommateurs faciles à conquérir et pourtant ! Cette tranche d’âge vit mobile à la main et ne peut pas imaginer une communication sans SMS.
Une nouvelle étude dit qu’ils ne sont pas si faciles que cela à conquérir. Sur quels critères font-ils leurs choix ? Quelles marques plébiscitent-ils et pourquoi ? Et plus stratégiquement qu’attendent-ils des marques ? Comment ces marques peuvent-elles les accompagner ?


Cette étude a identifié trois grands profils chez les 18-25 ans : les ambitieux, les hédonistes et les engagés, ils ont des aspirations différentes mais un moteur commun, réussir leur vie :

Les ambitieux privilégient la réussite sous toutes ses formes et veulent prendre leur vie en main. Ces ambitieux veulent le confort matériel et financier, avoir un statut valorisé, être reconnus, avoir accès aux marques de luxe, être libres, avoir de l’audace... Ce sont autant d’aspirations pour les ambitieux. Ils seront très réceptifs à des campagnes par SMS visant à les fidéliser dans le domaine du luxe.


Les hédonistes donnent une grande importance à l’épanouissement personnel pour pouvoir profiter de la vie avant tout. Les hédonistes valorisent le bien-être physique et moral, l’équilibre alimentaire et social. Les hédonistes veulent profiter du moment présent. Cette catégorie de consommateurs recevra avec plaisir des SMS en nombre leur donnant des conseils de bien être, d’alimentation en accord avec la nature et de pratiques de relaxation, par exemple....


Les engagés prônent l’engagement en faveur d’une cause ou d’un mode de vie, pour réinventer la société et donner du sens à leurs actes. Leurs principales aspirations sont le partage, l’altruisme, la solidarité, la responsabilité, l'action pour soi et pour les autres. Ces engagés seront certainement sensibles à des envois groupés de SMS venant des associations et des mouvements dont ils sont membres.


Selon cette étude les marques devront intégrer dans leur réflexion cette forte revendication d’identité multiple émanant des 18-25 ans qui affirment leur désir de ne pas se sentir stigmatisés, infantilisés ou ultra-culpabilisés. En réalité, ces mêmes marques devront apprendre à signifier, via un discours spécifique (adulte ? respectueux ?) adapté aux trois profils majeurs identifiés par l'étude qu’elles sont sur la même longueur d’onde que les jeunes d’aujourd’hui. Il est conseillé d’éviter les stéréotypes infantilisants et autres jeunismes. Les campagnes par SMS toucheront ce public mais veillez à employer un langage correct, à ne pas parler djeun's, soyez créatifs dans le texte de vos SMS, ciblez vos envois de SMS, traitez cette tranche d'age comme les autres tout en tenant compte de leurs spécificités.
Le marketing traditionnel a moins d'impact sur cette tranche d'âge, ils ne sont pas très réceptifs aux newsletters, aux mailings par contre le marketing mobile les touche directement car ils ont hyper connectés et souvent devant un écran avant d'aller faire du shopping ils font des recherches sur la toile, ils sont fans d'achats sur Internet et ils acceptent bien les SMS publicitaires géolocalisés.
Si les 18-25 ans brouillent les pistes dans leur rapport aux marques, ils demeurent néanmoins très sensibles à l'intérêt que celles-ci leur portent.