Comment de simples SMS peuvent éviter la prolifération du Diabète



sms-diabete.jpeg


D’après les derniers chiffres publiés par la Fédération internationale du Diabète 425 millions de personnes sont atteintes du Diabète dans le monde. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pense qu’en 2040 il y aura 622 millions de diabétiques dans le monde. Aujourd’hui on meurt plus du Diabète que de la Tuberculose, de la Malaria ou du SIDA. La progression de la maladie est très importante dans les pays les plus pauvres et particulièrement en Afrique où 2/3 des malades ne sont pas diagnostiqués Cela est du en partie à l’exode rural, les gens arrivent dans de grandes villes, deviennent plus sédentaires et changent leur alimentation qui devient trop grasse et trop sucrée.
C’est en collaboration avec l’Union Internationale des Télécommunications ( l’IUT) que l’OMS a mis en place le programme m – Diabètes qui fait partie du grand programme mondial «Be Healthy- Be-Mobile».
«Be Healthy- Be-Mobile » utilise le téléphone mobile pour véhiculer des messages de santé publique, en particulier pour le M – diabètes, l’idée est de prévenir l’apparition de la maladie chez les personnes à risque et les envois de masse de SMS sont au cœur de cette stratégie de santé publique. Le ministère de la Santé sénégalais a été le premier en Afrique a faire très régulièrement des campagnes par SMS de prévention du Diabète. Le Sénégal fait aussi des envois groupés de SMS aux malades pour les aider à gérer leur état et à ralentir ainsi l’évolution de la maladie.


Au Costa Rica, en Amérique Centrale, c’est pour aider les fumeurs à arrêter la cigarette qu’un volet de ce programme a été mis en place, une première campagne par SMS a sensibilisé les fumeurs sur la dangerosité du tabac, ensuite des envois de masse de SMS ont proposé aux fumeurs des SMS de soutien pendant leur sevrage tabagique, d’autres envois groupés de SMS ont soutenu les fumeurs dans leur décision de mener une vie plus saine.
L’OMS cherche à multiplier ce genre de programmes dans le monde entier.
Car en Afrique en particulier, l’équipement en mobiles est très élevé et le SMS est un outil formidable qui permet d’atteindre un maximum de personnes à un coût très peu élevé.
Il faut savoir que les diabétiques du monde entier n’ont pas tous le même accès aux soins et les complications du Diabète font des ravages. Il faut former les populations et les soignants, il faut donner aux malades l’accès aux soins le plus tôt possible et informer les gouvernements sur cette épidémie silencieuse.
On parle beaucoup des grandes épidémies comme Ebola qui tuent beaucoup mais l’épidémie de Diabète est tout aussi dangereuse. C’est une maladie non transmissible qui se met en place lentement dans des populations qui n’ont pas un mode vie sain.
Voici quelques chiffres édifiants :
- Les maladies non transmissibles tuent chaque année 38 millions de personnes
- 3/4 de ces décès ont lieu dans des pays à faibles revenus
- La sédentarité, l’abus d’alcool, le tabagisme et une mauvaise hygiène de vie augmentent les décès liés aux maladies non transmissibles.
- 90% des personnes qui vivent dans des pays en développement sont bien équipés en téléphone mobile.


Cette stratégie sera plus économique que toutes celles mises en place auparavant et ne coûtera rien aux bénéficiaires.